Le club de lecture a été une révélation

Cogedim Club > Grand-Parent et Résident V1 > Le club de lecture > Les témoignages > Ce que cette Grand-Mère a fait après avoir lu ce livre a changé sa vie pour toujours

Parfois une couverture de livre peut vous faire voyager et même vous faire revivre. C’est ce qui m’est arrivé l’hiver dernier, quand je suis arrivée dans ma nouvelle maison, ma résidence service senior. Je m’étonne moi même de dire « ma maison » car quand j’y suis arrivée, ça n’était pas gagné pour que je m’y sente comme chez moi.

Il y a quelques mois, j’ai bien senti que rester toute seule dans la maison devenait pesant pour elle. Ce qui a été difficile, c’est que sa voisine d’en face est partie vivre près de chez sa fille. Elles habitaient la même rue depuis 37 ans ! La vie de quartier changeait et ma mère ne s’y retrouvait plus.

Je me suis installée en résidence service senior par nécessité. La maison où j’habitais a dû subir de gros travaux qui ont duré plus longtemps que prévu. Mon fils m’a trouvé un appartement en résidence services senior au Pouliguen où j’ai pu m’installer provisoirement. Le changement de vie a été radical pour moi mais au fur et à mesure, j’ai commencé à m’habituer à avoir des voisins de palier, des horaires et une vie sociale. Ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

 

Je me suis rendue compte que j’avais fait une croix sur ma vie culturelle. Très prise par ma vie de famille et ma vie professionnelle, je m’étais habituée à ne plus lire que des magazines et faire des mots croisés. Jusqu’au jour où j’ai participé au club de lecture Grand-Parent & Résident. J’ai senti que c’était une animation très attendue par les résidents.

 

Pour moi, ça a même été une révélation. Quand je suis arrivé, chaque résident avait dans sa main un livre qui l’avait marqué. C’était le sujet de discussion du jour. Quand j’ai vu dans les mains de Nicole la couverture blanche et verte de son livre, ça a été un choc. Bonjour tristesse. Françoise Sagan. La version originale de 1954. Un choc pour moi à l’époque. Une histoire poignante et ensorcelante écrite par une toute jeune fille à l’époque.

 

Ce souvenir, cette madeleine de Proust m’a donné envie de recommencer à lire. Je participe désormais toutes les deux semaines au club de lecture Grand-Parent & résident que j’attends avec impatience. Et j’ai d’ailleurs adopté définitivement la vie en résidence qui me fait un tel bien. C’est ici ma maison maintenant. J’en suis sûre. Merci François Sagan !

 

Christine, 86 ans

Découvrir d'autres témoignages à propos du club de lecture

Image pour background

Lire un livre, voilà bien une occupation à laquelle je ne me suis jamais adonnée. Et pour cause, je viens d’une famille assez modeste, mes parents nous ont donné le sens du travail mais pas celui de la lecture.